Quatre parties du langage pour orienter tes conversations

Tu te demandes comment améliorer la communication de ton équipe? Ce modèle de conversation peut t'aider.

Steffan Surdek
21 juin 2021
Headway 5 Qg Iuu Bx Kw M unsplash

Je parle souvent à mes clients de l'importance d'avoir des conversations pour éviter les dettes conversationnelles. Mais c'est aussi essentiel d'avoir ces discussions d'une manière qui fait avancer les choses. Pense à ta dernière réunion d'équipe où les gens ont parlé pendant une heure, mais la conversation n'allait nulle part ou tournait en rond.

Dans cet article, je vais parler de la façon dont tu peux utiliser les quatre parties du langage pour mieux orienter tes conversations. Ce modèle de conversation a été décrit par Bill Torbert dans son livre Action Inquiry: The Secret of Timely and Transforming Leadership.

Pourquoi utiliser ce modèle?

Le but d'utiliser les quatre parties du langage est de t'aider à remarquer ce qui manque dans une conversation ou à mieux structurer tes idées quand tu t'exprimes. Il y a de nombreux avantages à utiliser cette approche.

En tant qu'individu, ça peut t'être utile pour mieux comprendre ta propre manière de parler. Comment t'exprimes-tu? Es-tu clair pour les autres? Qu'est-ce qui manque? Du point de vue d'une équipe, ça peut vous aider à mieux communiquer les uns avec les autres lorsque vous travaillez ensemble à résoudre un problème.

Pour être clair, je ne préconise pas de suivre strictement ce modèle dans chaque conversation que tu as. Ce que je dis, c'est de trouver un moyen de l'utiliser pour mieux orienter tes conversations.

Passons en revue les quatre parties du langage et comment tu peux les utiliser pour apporter plus de clarté à tes discussions.

1ère partie : Cadrer

Cadrer ou faire du « framing » consiste à fournir le contexte qui entoure ce que tu dis. Lorsqu'on a une conversation, on suppose beaucoup de choses. Au fond de nous, on tient certaines choses pour acquises. On n'exprime pas toujours d'où vient notre point de vue.

Pour cette raison, on peut se retrouver dans la situation où l'autre personne présume quelque chose et on présume autre chose. Les deux personnes voient la même chose sous un angle différent. Ça engendre un conflit dans la discussion, mais on ne sait pas pourquoi. C'est généralement parce qu'il manque le cadre ou une partie du contexte.

Commence à exprimer ce que tu tiens pour acquis et à mieux cadrer ton processus de réflexion. Tu parviendras plus rapidement à une compréhension mutuelle.

2e partie : Prendre position

La deuxième partie consiste à faire connaître ton point de vue. Il s'agit de prendre position, de faire une suggestion ou de tracer une ligne dans le sable.

Par exemple, ça pourrait ressembler à ceci :

  • « D'après ce que j'ai mis en contexte pour vous, voici ce que je crois qu'on devrait faire... »
  • « Voici ce que je propose... »
  • « Voici ce que je pense... »

Quand tu te prononces au sujet d'une position claire, c'est plus facile pour les gens de comprendre ce que tu essaies réellement de dire. Ils peuvent mieux comprendre où tu t'en vas, sans avoir à deviner ce que tu as réellement derrière la tête.

3e partie : Illustrer

Une fois que tu as mis en contexte et que tu as pris une position, la prochaine chose que tu peux faire est de donner un exemple pour illustrer.

Ça peut être un exemple concret de quelque chose que tu as vécu dans le passé ou une situation similaire que tu as vécue avec ton équipe. La solution peut s'appliquer ou non à ta situation actuelle. Mais le but ici est de donner aux gens un cas équivalent ou une situation pertinente à laquelle ils peuvent s'identifier.

4e partie : Questionner

Cette partie consiste à faire avancer la conversation. Après avoir exprimé le contexte et la position et donné un exemple, où veux-tu amener la conversation?

La question est une invitation que tu fais à quelqu'un d'autre à rebondir sur ce que tu viens de dire et à poursuivre la conversation. Tu peux leur demander ce qu'ils pensent de ta proposition, s'ils pensent qu'il manque quelque chose, etc.

L'important est de poser une question ouverte pour que la discussion continue. Tu ne veux pas une réponse par oui ou par non qui va faire stagner la conversation.

Quatre Parties Exemple

Mettre le modèle en pratique

En équipe, vous pouvez prendre le temps de vous pratiquer à vous parler en utilisant ce modèle. Concrètement, prenez 15 minutes ensemble et choisissez un sujet qui n'est pas lié au travail. Ça pourrait être à propos du sport, de la famille, d'un événement d'actualité ou tout autre sujet de base dont tout le monde peut facilement parler.

Essaye ensuite de reconnaître le cadre, la position, l'illustration et la question. Essaye de remarquer l'ordre. Tu verras que les gens l'utilisent de différentes manières.

Certaines personnes illustrent avant de cadrer, mais ne diront pas quelle position elles prennent. D'autres vont lancer leur idée, mais ne poseront pas de question, donc personne ne sait par où la prendre.

Écoute comment les gens s'expriment et remarque s'ils omettent l'une des parties. Si c'est le cas, tu peux revenir en arrière et leur demander de clarifier la partie qui manque. Par exemple :

  • « Dis-moi, quel est ton contexte? Ça vient d'où ton idée? Qu'est-ce que tu présumes? »
  • « Je comprends ton contexte, mais quelle est ta position exactement? Que penses-tu qu'on devrait faire à ce sujet? »
  • « C'est une excellente idée, mais peux-tu donner un exemple pour être sûr que je comprends vraiment? »
  • « Tout ce que tu as partagé est intéressant. À quoi tu t'attends de notre part en ce moment? Que voudrais-tu savoir? Y a-t-il quelque chose que je peux clarifier pour toi? »

Pour approfondir ce sujet, consulte notre article sur les quatre obstacles qui bloquent les conversations et découvre le modèle de résolution de conflit qui peut t'aider.

Conclusion

La clé du succès est de se pratiquer à avoir des conversations de cette manière. Il ne s'agit pas de suivre parfaitement le modèle à chaque fois. Au fur et à mesure que tu l'utilises, tu verras qu'il peut t'aider à devenir un meilleur communicateur.

L'essentiel est d'apprendre à remarquer les quatre parties du discours et à comprendre quand certaines parties manquent. C'est ce qui aidera la conversation à être plus productive. Cet outil est utile pour soutenir les personnes lors de conversations individuelles ou en équipe.

Le modèle peut aussi aider les membres de ton équipe à être plus structurés lorsqu'ils discutent de choses ensemble. L'utilisation des quatre parties du langage permet de rendre les conversations plus claires et d'éviter de tourner en rond.

Lorsque les gens s'engagent à l'utiliser, résoudre les problèmes devient plus facile... et tes réunions d'équipe ne seront plus jamais les mêmes!

Quelles parties du langage sont un défi pour toi? Lesquelles laisses-tu de côté? Comment pourrais-tu changer pour rendre tes discussions plus claires et plus productives ?