Quatre compétences humaines que les leaders doivent développer

De plus en plus, compétences techniques et humaines deviennent d'importance égale pour les leaders. Découvre comment elles font une énorme différence dans ton leadership.

Steffan Surdek
16 novembre 2020
Helena lopes P Gnq T0r XW Ls unsplash

Une question que mes clients me posent souvent est quelles sont certaines des compétences importantes qu'ils doivent développer pour devenir un bon leader. J'ai abordé certaines de ces habiletés dans mon article de blogue sur les cinq compétences clés d'un leader co-créatif.

Dans cet article, on va plutôt se concentrer sur quatre compétences humaines (soft skills) que les leaders doivent développer.

Commençons par définir les soft skills

Les compétences humaines (mieux connues sous le nom de soft skills) concernent ta façon de te présenter et d'agir dans le monde. Tu les négliges peut-être parce qu'elles ne sont pas aussi concrètes ou mesurables que les compétences techniques. Aussi, on ne les apprend pas à l'école. Par contre, ce sont des outils de développement de soi ultra efficaces à utiliser pour devenir un meilleur leader.

Voici quelques grandes catégories de soft skills que tu peux travailler pour renforcer ton leadership :

Persuasion --- Communication non verbale
Adaptabilité --- Flexibilité
Coopération --- Résolution des conflits
Créativité --- Résolution de problèmes
Confiance en soi --- Enthousiasme

Mais il existe quatre grandes compétences interpersonnelles que tu peux utiliser pour devenir un leader plus conscient et intentionnel dans ton organisation.

Compétence #1 : L'art d'écouter

L'art d'écouter est l'une des compétences humaines les plus sous-estimées. Pour la plupart d'entre nous, quand on est dans une conversation, on a tendance à écouter de manière sélective. On choisit les éléments avec lesquels on est d'accord ou pas et on focalise sur ceux-ci. Pendant que l'autre personne parle, on prépare mentalement notre prochaine réponse. Desfois, on interrompt même pendant que la personne parle encore.

Te souviens-tu d'une conversation que tu as eue avec quelqu'un qui avait une bonne écoute? Ne te sentais-tu pas compris et entendu? Une bonne écoute montre à la personne que tu valorises ses pensées et ses sentiments.

La clé d'une écoute efficace est de se mettre à l'écoute des mots que les gens utilisent. Remarque comment ils les utilisent, le ton qu'ils utilisent et quelle pourrait être l'intention derrière ces mots.

Y a-t-il un éléphant dans la pièce ou disent-ils ce qu'ils veulent vraiment dire? Concentre-toi sur la personne qui parle et essaye activement de comprendre son point de vue. Sois curieux, pose des questions pour clarifier ou confirmer ta compréhension sans les interrompre.

Compétence #2 : L'art d'observer

Pour être un leader du changement efficace, tu dois remarquer ce qui se passe dans les différents systèmes qui t'entourent. Au sein d'une équipe par exemple, remarque quelle est la dynamique entre les personnes. Quelles sont certaines des croyances de l'équipe? Que pensent-ils être capables ou incapables de faire? Qui a de l'influence et qui n'en a pas?

Dans les conversations, porte une attention spéciale au non verbal que les gens communiquent. Comment agissent-ils dans certaines situations? Comment perçoivent-ils ce qui se passe autour d'eux? Que semblent-ils ressentir sur le moment?

Tu dois également être capable de t'observer toi-même. Comment est-ce que tu agis, ressens et perçois les choses? Comment cela affecte-t-il tes comportements ou tes paroles? Remarque comment ton propre leadership a un impact sur les autres.

Par exemple, est-ce que tout le monde garde le silence lorsque tu entres dans un appel de groupe? Attendent-ils que tu aies le dernier mot pour ensuite se mettre d'accord avec toi? Lorsque tu es conscient de l'impression que tu fais aux autres, tu peux ensuite envisager de nouvelles possibilités.

Compétence #3 : L'art de l'empathie

L'empathie, c'est prendre soin et être présent pour tes équipes. Ça commence par réaliser qu'ils sont des êtres humains à part entière avec des pensées, des sentiments et une vie personnelle. Il est normal pour eux d'avoir des émotions dans d'autres domaines de leur vie qui affectent le travail. Reconnaître que leur vie peut avoir un impact sur leur travail est la clé d'un bon leadership.

Disons que tu participes à une réunion tôt le matin. Simplement demander aux gens: « Comment vous sentez-vous en entrant dans la réunion ce matin? » peut déjà t'aider à évaluer ce que tout le monde ressent. Pour y parvenir, tu dois être sincère et curieux de ce que vit ton équipe. Les gens peuvent sentir quand c'est forcé et ça peut se retourner contre toi.

Aborder les gens avec de l'ouverture crée des relations plus authentiques et vulnérables. Si tu le fais régulièrement, ça mènera à une dynamique de groupe beaucoup plus saine.

Compétence #4 : L'art de la patience

Es-tu tellement habitué à ce que les choses aillent vite dans ta vie que tu t'attends à ce que le changement se produise au même rythme? As-tu souvent l'impression que le changement ne se produit pas assez vite autour de toi? Bien qu'il soit tentant d'accélérer les choses, les meilleurs leaders savent que le changement prend du temps si on veut qu'il dure.

En tant que leader, tu dois être capable de gérer tes attentes autour du changement et autour des personnes de ton équipe. Tu dois les laisser prendre des risques et manquer leur coup de temps en temps pour qu'ils puissent ensuite apprendre de leurs erreurs.

Certaines personnes ont besoin de plus de temps que d'autres pour apprendre avant de se sentir prêtes à relever un défi. Tu dois rester ouvert à ces possibilités et penser au long terme. N'oublie pas d'encourager les gens à communiquer sur ce qui se passe.

Conclusion

Comme tu peux le constater, ces quatre compétences humaines ne sont que le début pour commencer à exprimer ta personnalité authentique au travail. Ça demandera de la pratique, comme pour toute nouvelle compétence que tu apprends, alors n'oublie pas d'être patient envers toi-même.

En tant que leader, tu peux exprimer à tes équipes que tu n'as pas toutes les réponses. Dis-leur que tu essaies de nouvelles choses et que tu as besoin de leur aide. Pour être un leader plus intentionnel, tu dois également être en mesure de reconnaître la contribution des membres de ton équipe.

Quelles sont les compétences humaines que tu aimerais développer pour devenir un meilleur leader? Comment pourraient-elles te servir dans d'autres domaines de ta vie?