Comment bâtir les capacités de ton équipe

Quelle importance accordes-tu à bâtir tes capacités et celles des gens qui t’entourent? Quelles sont les zones grises où tu as besoin de bâtir la capacité de ton équipe?

Steffan Surdek
3 juin 2020
Build capacity on teams

Dans mes deux premiers articles de cette série, je t’ai présenté les cinq compétences d’un leader co-créatif. J’ai également expliqué comment être une voix parmi tant d’autres dans la conversation et comment libérer les leaders autour de toi.

Cet article parlera de la compétence-clé suivante, à savoir comment développer les capacités de ton équipe.

La capacité, parlons-en.

Souviens-toi de la dernière fois que tu as commencé un programme d’entraînement au gym ou même à la maison. Qu’as-tu ressenti quand il y avait trop de poids sur la machine? Combien de mal t’es-tu donné pour faire l’exercice?

Souviens-toi de quand quelques semaines plus tard, tu es allé au gym soulever le même poids. Qu’as-tu ressenti à ce moment-là? As-tu éprouvé autant de difficultés ou est-ce que l’exercice régulier et la répétition t’ont facilité la tâche? Comment as-tu ressenti le même poids quelques mois plus tard?

Bâtir les capacités de ton équipe suit à peu près le même processus. Actuellement, les membres de ton équipe sont capables de faire certaines choses et ont du mal avec d’autres. Plus tu leur permets d’apprendre et de pratiquer quelque chose de nouveau, plus ils renforcent leur capacité à faire cette chose.

Bâtis la capacité délibérément.

Souvent, je vois des leaders qui travaillent avec leurs équipes en monopolisant les discussions. À quelle fréquence fais-tu ça avec ton équipe? Pourquoi le fais-tu?

J’entends souvent les leaders dire qu’ils agissent ainsi pour aider leurs équipes à aller plus vite. Ils me disent que s’ils ne le font pas, la discussion va tourner en rond. Vois-tu le vrai problème? L’équipe ne bâtit pas sa capacité à avoir des conversations utiles.

Bâtir les capacités prend du temps. Ça peut aussi être un défi, parce que ça peut révéler tes propres limites. Par exemple, si tu as du mal à être une voix parmi tant d’autres dans une conversation, comment peux-tu montrer aux autres à l’être?

Pour bâtir la capacité de ton équipe, tu dois d’abord reconnaître et accepter ce que l’équipe est capable et incapable de faire. Dans certaines situations, tu dois choisir d’accepter que les choses prennent plus de temps pour permettre aux gens d’apprendre.

Clarifie ton intention.

Quand tu veux bâtir la capacité, il peut être utile de rendre ce fait explicite pour l’équipe. Exprime clairement qu’il s’agit d’une situation d’apprentissage pour pratiquer de nouvelles choses et que ça ne sera pas toujours rose.

Par exemple, imagine que tu es en train d’enseigner à ton équipe à faire une session de brainstorm. Dis-leur en amont que tu essaies quelque chose de différent et explique-leur en quoi c’est différent. Invite-les à participer avec de l’ouverture d’esprit et prends du temps à la fin pour discuter de comment ça s’est passé.

Une autre façon de procéder serait de parler à des membres de l’équipe au préalable pour avoir leur soutien. Tu voudras peut-être procéder ainsi pour te sentir moins seul. L’idée est de bâtir la capacité pour éviter de tendre des pièges aux gens si tu n’es pas clair au sujet de tes attentes.

Se structurer peut aider à se focaliser.

Revenons à notre exemple d’entraînement pour un instant. Quand tu t’entraînes, il y a une routine que tu essaies de mettre en place. Tu peux bâtir la capacité de façon similaire au départ. Quand l’équipe fait face à un nouveau type de problème, guide-les sur la manière dont ils veulent le résoudre.

Par exemple, quand j’anime une session de résolution de problèmes avec des équipes, j’aime utiliser cette structure de base :

  • Quel problème cherche-t-on à régler?
  • Quels sont les faits et les impacts du problème?
  • Quelles sont les solutions potentielles?
  • En se basant sur tout ce qui précède, comment veut-on résoudre le problème?

En utilisant cette structure pour encadrer la discussion, on aide l’équipe à apprendre à travailler ensemble. Ils en savent un peu plus sur leurs attentes mutuelles et les prochaines étapes. L’idée est de leur fournir un contenant pour avoir leur discussion et de les laisser remplir le contenu.

Plus ils utilisent la structure, plus la tâche devient facile et plus le nombre de problèmes qu’ils règlent ensemble augmente. L’objectif ici est que ton équipe puisse développer de nouvelles habitudes ensemble.

Pratique-toi sur toi-même.

Le meilleur conseil que je puisse te donner pour bâtir les capacités est de te pratiquer sur toi-même. As-tu appris un nouvel outil dans une formation? Exerce-toi à utiliser cet outil sur toi-même. Qu’as-tu trouvé facile dans l’utilisation de l’outil? Qu’as-tu trouvé plus difficile? Quels ajustements dois-tu faire pour pouvoir l’utiliser plus efficacement?

En pratiquant sur toi-même, tu seras plus en mesure d’aider ceux qui t’entourent à utiliser ce même outil. Je t’entends déjà me dire : « Mais utiliser cet outil va prendre du temps! » Oui, et ton équipe aura la même excuse pour toi à un moment donné. Alors que leur diras-tu? Quel avantage vois-tu à l’utiliser?

Quand tu pratiques d’abord sur toi-même, tu montres aussi l’exemple pour ton équipe. S’ils te voient pratiquer et valoriser de bâtir les capacités, quel impact ça aurait sur eux?

En tant que leader, ton rôle est d’aider ton équipe à grandir et apprendre de nouvelles choses. Tu peux parfois l’oublier quand tu es pris dans ta routine quotidienne, mais tu dois quand même le faire. C’est dans la nature des leaders co-créatifs, parce que ça aide à libérer les gens autour d’eux.

Quelle importance accordes-tu à bâtir tes capacités et celles des gens qui t’entourent? Quelles sont les zones grises où tu as besoin d’aide pour bâtir les capacités de ton équipe? Quelles sont tes façons préférées de bâtir les capacités?

This article was originally published on forbes.com in November 2017.