La distinction entre être affirmatif ou directif

Devrais-tu dire quoi faire à ton équipe auto-organisée ou laisser les gens faire ce qu'ils veulent? Et si c'était un peu des deux? La clé est comment tu fais ta demande.

Steffan Surdek
31 août 2020
Affirmative or directive

Je travaille avec de nombreux leaders d’organisations qui semblent confus quant à leur rôle. Beaucoup d’entre eux ne savent pas trop comment aborder leur personnel à l’ère des équipes auto-organisées.

Ils entendent leurs patrons dire qu’ils doivent apprendre à coacher leurs employés et les laisser décider. Pour leurs équipes, l’auto-organisation est presque une forme d’autodéfense. Quand le leader demande quelque chose, il se fait dire « on est une équipe auto-organisée, tu ne peux pas nous dire quoi faire! »

Les équipes moins matures pensent parfois que l’auto-organisation veut dire qu’elles peuvent faire tout ce qu’elles veulent. Ils interprètent ça comme s’ils pouvaient se concentrer sur les choses intéressantes et abandonner les tâches fastidieuses. Dans le contexte de gérer une entreprise par contre, certaines choses doivent être accomplies pour des raisons légitimes.

Alors qu’est-ce qu’un gestionnaire ou un leader est censé faire dans ce contexte? Quel est ton rôle et comment devrais-tu interagir avec eux? Cet article explorera avec toi une distinction clé que tu devrais garder à l’esprit : la distinction entre être affirmatif et être directif.

Être affirmatif, c’est quoi?

Tu peux voir l’affirmation comme être axé sur les besoins de l’entreprise lorsque tu parles à ton équipe. Tu partages les exigences avec eux et ils doivent s’auto-organiser ensemble pour les atteindre. En tant que leader, le besoin de l’entreprise devient une sorte de point d’ancrage pour que tu tiennes l’équipe responsable de leurs résultats.

Imagine un instant que tu veux que ton équipe fasse une réunion quotidienne de quinze minutes pour s’aligner. Il y a deux choses intégrées dans cette phrase, la réunion de quinze minutes et la nécessité de s’aligner. La réunion est une solution potentielle, mais le vrai besoin est de trouver un moyen pour l’équipe de s’aligner au quotidien.

Si tu devais présenter cette situation à ton équipe, tu pourrais parler de :

  • la nécessité de s’aligner une fois par jour.
  • le besoin de savoir sur quoi travaillent les autres membres de l’équipe.
  • le besoin de parler des problèmes pour lesquels ils ont besoin d’aide.
  • la nécessité de transférer le travail et de rééquilibrer la charge de travail de l’équipe.

La façon dont ils choisissent de faire tout ça dépend d’eux, mais ils doivent le faire. L’auto-organisation fonctionne mieux lorsqu’il y a un cadre clair dans lequel l’équipe peut opérer. Une partie de ce cadre revient aux dirigeants qui doivent être clairs sur les besoins que l’équipe doit satisfaire.

Être directif, c’est quoi?

Être directif en tant que leader veut dire parler aux gens de ce que tu veux qu’ils fassent et exactement comment tu veux qu’ils le fassent. Note le changement de langage ici. Il y a une grande différence entre ce que tu veux et un besoin véritable de l’entreprise.

Le problème en étant directif est que ça peut souvent créer une culture de conformité. Les gens feront exactement ce que tu leur dis de faire, ni plus ni moins. De cette façon, si quelque chose ne fonctionne pas, tu ne pourras pas leur reprocher, n’est-ce pas?

Cette approche peut sembler efficace parce que tu as l’impression d’obtenir des résultats, mais elle a également des coûts cachés :

  • Tes gens ne donneront pas leur maximum.
  • Tes gens ne prendront pas toujours l’initiative.
  • Tes gens attendront après ton approbation ou ta permission.

Conclusion

Il y a un équilibre délicat à trouver en tant que leader lorsque tu travailles avec ton équipe. Pour que ton équipe apprenne et adopte l’auto-organisation, tu dois changer la façon dont tu les approches.

L’auto-organisation ne veut pas dire laisser les gens prendre toutes les décisions. Ils ne sont peut-être pas encore prêts ou disposés à toutes les prendre. Tu dois les aider à grandir pour s’approprier ce rôle. La clé de l’auto-organisation est d’avoir un cadre clair dans lequel ton équipe peut travailler.

Apprendre à être plus affirmatif en tant que leader peut aider ton équipe à se responsabiliser davantage et à prendre l’initiative. Ça peut aussi t’aider à trouver ta propre place en tant que leader de ton équipe au lieu de te sentir impuissant.

Comment diriges-tu ton équipe? Comment pourrais-tu changer ta relation avec ton équipe en étant plus affirmatif?